Ello, l’«anti-Facebook» lève 5.5 millions de dollars

Ello, le réseau social dont la promesse est de proposer une plate-forme sans publicité et de ne pas vendre les données des utilisateurs – en opposition à Facebook ou Twitter – vient de lever 5,5 millions de dollars auprès de Foundry Group, Bullet Time Ventures (Techstars) et FreshTracks Capital.

Pour respecter ses engagements, la société fondée par Paul Budnitz a annoncé qu’elle s’était placée dans l’Etat du Delaware sous le statut de « Public Benefit Corp », une « entreprise d’intérêt public » permettant d’établir certaines conditions avec les actionnaires, même si l’entreprise est revendue. La start-up souhaite éviter que les actionnaires ne la contraignent à vendre des publicités ou vendre des données, conformément à son positionnement.

Le site américain Reddit lève 50 millions de dollars !

Le site de partage d’informations Reddit a levé 50 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs, menés par Sam Altman, PDG de Y Combinator, et parmi lesquel on retrouve l’acteur Jared Leto ou encore le rappeur Snoop Dog. Participent également les fonds d’investissement Sequoia Capital et Andreessen Horowitz. Le site communautaire, créé en 2004, envisage de redistribuer 10% des actions de Reddit, valorisé à 500 millions de dollars, à ses utilisateurs, peut-être sous forme d’une cryptomonnaie, annonce Reddit sur son blog.

APPLE VEUT CONQUÉRIR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Tim Cook veut-il retenter l’aventure des réseaux sociaux ? Après un premier échec (le lancement d’un réseau social musical intégré à iTunes et fermé quelques mois après son lancement), la firme de Cupertino aurait l’intention de racheter Path, réseau mobile lancé en 2010 par Dave Morin (ancien de Facebook et d’Apple). La start-up, qui a été approchée par Google quelques mois après son lancement (et qui avait décliné une offre de rachat du géant californien de 100 millions de dollars), propose de limiter son nombre d’amis à 150. Une manière de contrecarrer le mastodonte Facebook (qui permet d’en avoir jusqu’à 5000) ? Pas seulement. Répondant à la fois à la demande sur mobile (il n’est disponible qu’en application) et des réseaux d’image, Path propose à l’utilisateur de publier ses clichés en y appliquant un filtre au préalable, de se géolocaliser, de citer la personne avec qui il se trouve… En bref, un réseau complet avec un plus qui fait la différence : l’intimité (les 150 « friends », donc). Tempérer l’overdose ? Une recette qui a visiblement trouvé son public. Disponible sur l’App Store et Google Play.

La morsure de Suarez au Mondial a généré 2 millions de tweets

suarez-bite-giorgio-chiellini-10

Le nouvel éclat de l’Uruguayen Luis Suarez, qui a mordu un adversaire lors de la victoire de son pays contre l’Italie (1-0), a généré deux millions de tweets, a indiqué  le réseau social à l’AFP. Un geste qui a aussi fait réagir les marques, comme McDonald’s Uruguay, qui a invité le joueur à venir croquer un bout de Big Mac, ou encore Sneakers qui s’est vanté sur Twitter d’être «plus savoureux qu’un Italien». Dans le même temps, le match sans enjeu entre Angleterre et Costa Rica (0-0) a généré 1,47 million de tweets pendant sa diffusion.

LinkedIn lance un espace entièrement dédié aux étudiants

Baptisé «Student Hub LinkedIn», ce nouvel outil vise directement les étudiants.  Ce portail permet aux étudiants de créer un profil dès sa première année d’université. Selon le réseau social, les recruteurs apprécient d’accéder à l’évolution d’un CV en ligne. Pour une meilleure visibilité, il est nécessaire de compléter entièrement son profil. Comme sur les autres réseaux sociaux, un minimum de 100 contacts permettra d’avoir une meilleure crédibilité aux yeux des recruteurs. Une activité régulière sur son profil est également conseillé, un profil «mort» ou peu actif attire moins les employeurs. Enfin, adhérer à des groupes de discussions ou à des pages d’entreprises est la première étape dans la construction d’un réseau professionnel.

Facebook dévoile « par accident » Slingshot, une application concurrente de Snapchat

7a4bf9ba2bd774068ad50351fb898076-facebook-inc-nasdaq-fb-news-analysis-slingshot-facebooks-answer-to-snapchat-without-the-hefty-price-tag

Oups. Quelqu’un a, semble-t-il, appuyé sur un mauvais bouton. Facebook a lancé lundi 9 juin, puis retiré dans la foulée, une nouvelle application nommée Slingshot, rapporte Mashable (en anglais). Le site décrit le programme comme un concurrent de Snapchat, cette application qui permet d’échanger des messages qui s’autodétruisent après un court laps de temps.

« Plus tôt dans la journée, nous avons accidentellement publié une version de Slingshot, une nouvelle application sur laquelle nous travaillons, a expliqué une porte-parole de l’entreprise au site. Avec Slingshot, vous pourrez partager des moments de tous les jours avec plein de gens à la fois. Elle sera prête bientôt. » 

L’application pour smartphones a été brièvement disponible au téléchargement dans certains pays. Suffisamment longtemps en tout cas pour que les sites spécialisés aient un aperçu de ses fonctionnalités.

Avec Slingshot, les utilisateurs pourront prendre une photo ou enregistrer une vidéo, puis dessiner ou écrire sur les images avant de les partager avec des amis, décrit Mashable. Mais les destinataires ne pourront pas voir le message avant d’envoyer quelque chose en retour.

Pinterest élargit son offre publicitaire

Le réseau social américain Pinterest a lancé jeudi de nouveaux outils pour améliorer ses recettes publicitaires, qui vont notamment permettre aux annonceurs de sponsoriser des photos qu’ils « épinglent » sur son site.

Pinterest avait commencé récemment à tester le système des photos sponsorisées avec quelques marques, et va désormais étendre l’expérience en permettant à un plus large éventail d’annonceurs de créer leurs propres photos sponsorisées. Le réseau facturera ensuite un prix variable en fonction du nombre de clics provoqués. Pinterest va aussi fournir aux entreprises des données améliorées sur l’intérêt suscité par leur profil ou les photos qu’elles épinglent sur le site.

Pinterest ne divulgue pas son nombre d’utilisateurs dans le monde, mais le cabinet comScore l’évalue autour de 60 millions. La société dit avoir 30% de ses utilisateurs à l’international et être disponible dans 31 pays.