APPLE VEUT CONQUÉRIR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Tim Cook veut-il retenter l’aventure des réseaux sociaux ? Après un premier échec (le lancement d’un réseau social musical intégré à iTunes et fermé quelques mois après son lancement), la firme de Cupertino aurait l’intention de racheter Path, réseau mobile lancé en 2010 par Dave Morin (ancien de Facebook et d’Apple). La start-up, qui a été approchée par Google quelques mois après son lancement (et qui avait décliné une offre de rachat du géant californien de 100 millions de dollars), propose de limiter son nombre d’amis à 150. Une manière de contrecarrer le mastodonte Facebook (qui permet d’en avoir jusqu’à 5000) ? Pas seulement. Répondant à la fois à la demande sur mobile (il n’est disponible qu’en application) et des réseaux d’image, Path propose à l’utilisateur de publier ses clichés en y appliquant un filtre au préalable, de se géolocaliser, de citer la personne avec qui il se trouve… En bref, un réseau complet avec un plus qui fait la différence : l’intimité (les 150 « friends », donc). Tempérer l’overdose ? Une recette qui a visiblement trouvé son public. Disponible sur l’App Store et Google Play.

Publicités

Viadeo va s’introduire en Bourse

Viadeo compte 447 salariés dont 238 en France. (SIPA)

Viadeo, le concurrent français de l’américain LinkedIn, vise une introduction en bourse d’ici début 2015 et a choisi Paris comme place de cotation, rapporte mercredi Le Figaro, citant son dirigeant, Dan Serfaty. Selon le journal, Viadeo a enregistré son document de base auprès de l’Autorité des marchés financiers, mardi. Il présente la société en détails en vue de sa prochaine introduction.

En retenant les mêmes critères de valorisation adoptés pour ses grands concurrents, LinkedIn comme l’allemand Xing, le réseau social professionnel pourrait valoir entre 180 et 200 millions d’euros, ajoute Le Figaro.

Pinterest élargit son offre publicitaire

Le réseau social américain Pinterest a lancé jeudi de nouveaux outils pour améliorer ses recettes publicitaires, qui vont notamment permettre aux annonceurs de sponsoriser des photos qu’ils « épinglent » sur son site.

Pinterest avait commencé récemment à tester le système des photos sponsorisées avec quelques marques, et va désormais étendre l’expérience en permettant à un plus large éventail d’annonceurs de créer leurs propres photos sponsorisées. Le réseau facturera ensuite un prix variable en fonction du nombre de clics provoqués. Pinterest va aussi fournir aux entreprises des données améliorées sur l’intérêt suscité par leur profil ou les photos qu’elles épinglent sur le site.

Pinterest ne divulgue pas son nombre d’utilisateurs dans le monde, mais le cabinet comScore l’évalue autour de 60 millions. La société dit avoir 30% de ses utilisateurs à l’international et être disponible dans 31 pays.

La publicité vidéo fait son apparition dans la version française de Facebook

Les spots de pub arrivent sur Facebook. Testés en fin d’année dernière aux États-Unis, avant un lancement de grande ampleur au mois de mars, ce nouveau format publicitaire est déployé progressivement à partir de mercredi en France. Quelques annonceurs triés sur le volet pourront faire apparaître leur publicité vidéo dans le fil d’actualité des utilisateurs de Facebook.

La publicité, d’une durée maximale de 15 secondes, sera lancée automatiquement dès que l’utilisateur fera défiler son flux d’actualité. Pour ne pas pas être trop intrusive, la vidéo sera lue sans le son. Si l’internaute souhaite écouter la publicité, il lui suffira de cliquer dessus. Les annonceurs pourront ajouter deux autres vidéos, présentées sous forme de carrousel, pour compléter leur message. Ces dernières ne se lanceront que si l’internaute clique dessus, et pourront durer jusqu’à 20 minutes.

Sony, Universal et Warner investissent dans Shazam

Sony Music Entertainment, Universal Music et Warner Music auraient investi dans le service d’identification musicale Shazam. Selon les informations du Wall Street Journal, chacun des labels a déboursé 3 millions de dollars. L’investissement aurait été réalisé en une seule fois par un intermédiaire tiers. On ignore le montant du capital détenu par les nouveaux entrants.

En mars dernier, Shazam avait levé 20 millions de dollars dont les sources n’avaient pas été identifiés. Les trois labels en faisaient-ils partie ? Mystère puisque Shazam s’est refusé à tout commentaire à leur sujet. La valorisation de l’entreprise était alors de 500 millions de dollars. À l’époque, le service comptait 420 millions d’utilisateurs dont 88 millions actifs sur une base mensuelle.

Selon les chiffres cités par le Wall Street Journal, Shazam compte désormais 450 millions d’utilisateurs et 90 millions d’utilisateurs actifs mensuels. ( Via Eureka Presse)

Facebook développerait son propre Snapchat

Quand Facebook n’arrive pas à racheter une start-up, la compagnie de Mark Zuckerberg s’en inspire avec son propre produit, mais généralement cela ne marche pas. Ce fut le cas pour Poke, Facebook Camera ou Facebook Places.

Alors peut-être qu’il en sera de même pour Slingshot. Car avant même d’être lancée, cette appli ressemble à une tentative de se venger d’un rachat raté. En effet, Slingshot, qui devrait sortir dans quelques jours, est un clone de Snapchat. Selon le Financial Times, Mark Zuckerberg aurait lui même supervisé le projet de cette appli qui permet d’envoyer des photos et vidéos éphémères à ses contatcts Facebook.

Slingshot serait une appli autonome, comme Paper ou Messenger, et viserait donc à séduire les jeunes, qui ne jurent que par Snapchat, pour communiquer entre eux.

Facebook avait bien tenté de racheter Snapchat, mais même avec une offre de 3 milliards, Snapchat avait refusé les dollars de Facebook. Quand on sait que Yahoo vient de racheter Blink, un concurrent de Snapchat, on se dit que Facebook met sans doute beaucoup d’espoir dans Slingshot, et y a peut-être investi beaucoup d’argent pour réussir son développement et son lancement.

Les jeunes reviendront-il sur Facebook grâce à Slingshot ? Réponse dans quelques avec la sortie de cette appli.

 

Le restaurant The Picture House propose de payer l’addition en photo Instagram

Payer son addition avec Instagram, c’est désormais possible. L’initiative vient d’un restaurant éphémère judicieusement nommé The Picture House(La Maison Photo) à Londres.

Ce restaurant a ouvert pour marquer le lancement d’une nouvelle gamme de repas de la marque Birds Eye. Deux plats seront servis à chaque dîner. Si le consommateur met une photo de sa nourriture sur Instagram, Twitter ou Facebook suivie du hashtag #BirdsEyeInspiration, l’addition lui sera tout simplement gratuite. Déjà plus de 400 photos sont accompagnées de ce hashtag sur Instagram. L’angouement est similaire sur twitter, puisque près de 400 personnes ont également inscrit ce hashtag dans les deux derniers jours.

Facebook retire Poke et Camera de l’App Store d’Apple

Facebook : Poke et Camera supprimés de l’App Store

Facebook met de l’ordre dans ses applications et rationalise ses services. D’un côté, Facebook vient d’obliger les utilisateurs de son application mobile à installer son Messenger. D’un autre, le réseau social vient de retirer ses applications Poke et Caméra de l’App Store d’Apple. Ce discret retrait d’abord remarqué par The Verge a depuis été confirmé par Facebook.

La première était un clone de Snapchat permettant de publier des séquences vidéo éphémères. Poke avait été développée en seulement 12 jours à la fin 2012. L’application n’a jamais décollé et Facebook comptait faire l’acquisition de Snapchat. Un rachat qui d’ailleirus n’avait pas abouti.

Facebook Camera, ou appareil Photo Facebook pour la France, était conçu pour appliquer des filtres aux photos et les partager. Elle a été lancé en mai 2012, quelques semaines seulement après le rachat d’Instagram, avec lequel elle faisait double-emploi. Le réseau social avait à l’époque prévu de laisser cohabiter les 2 applications quelques temps. Mais a donc finalement tranché.

Snapchat : ces photos éphémères qui ne s’effacent pas

Détournement du logo de Snapchat

Et si Snapchat perdait sa valeur ajoutée ? L’application créée en 2011 par Evan Spiegel et Bobby Murphy, deux étudiants de Stanford, se pose en effet comme la rivale de Facebook et Twitter en matière de partage d’images et de vidéos : les contenus échangés entre les utilisateurs ont en principe une durée de vie de 10 secondes et au-delà de ce délai sont effacés définitivement. En principe. Des contenus effacés, mais pas définitivement

La FTC, organisme américain chargé de la régulation du commerce, a signalé récemment que la promesse de cette application ultra populaire n’était pas respectée en matière de gestion des données personnelles et de confidentialité. Les vidéos envoyées via Snapchat ne seraient pas complètement effacées de la mémoire des terminaux mobiles, et resteraient accessibles via un ordinateur connecté. De même les photos échangées peuvent être sauvegardées par les destinataires sans notification pour l’émetteur.

 En outre, d’après la FTC, les numéros de téléphone, les noms et les données de géolocalisation des 4,6 millions d’adeptes de Snapchat seraient collectés et sauvegardés par les serveurs de l’appli avec des barrières de sécurité insuffisantes pour contrer les attaques de pirates.

Les jeunes dirigeants de Snapchat, qui se sont payé le luxe de refuser  deux offres de rachat de la part de Facebook puis de Google, ont répondu en promettant de travailler sur ces failles.

Une nouvelle méthode de recherche avec Pinterest

WeAllLovePinterest

Pinterest annonce le lancement, aux Etats-Unis et en Angleterre sur iOS et Android, d’une nouvelle fonctionnalité de « recherche guidée ». Cette dernière permet d’explorer de manière visuelle toutes les réponses possibles à une question, même sans savoir ce que l’on recherche précisément. Elle concerne plus de 30 milliards d’épingles sur Pinterest, collectées sur plus de 750 millions de tableaux. Pour de nombreuses questions de la vie de tous les jours, les meilleures réponses proviennent de personnes aussi variées que des voyageurs, des amateurs de cuisine ou des bricoleurs, et non uniquement de machines.
Alors que les moteurs de recherche habituels répondent aux questions précises (le temps à Bordeaux ou la capitale du Pérou), pour toutes les questions ouvertes il existe souvent plusieurs réponses.

Qu’il s’agisse d’une destination de vacances ou d’une recherche de look vestimentaire, les réponses sont visuelles et multiples sur Pinterest.
La nouvelle recherche proposée combine les aspects communautaires et algorithmiques, pour trouver le meilleur résultat. Elle explore les meilleures idées tout en se laissant guider pour en découvrir d’autres.
Concrètement, des guides descriptifs filtrent toutes les bonnes idées des autres membres. Il devient plus facile de les consulter et plus simple d’orienter sa recherche dans la bonne direction.

Elle permet aussi de se laisser orienter vers d’autres idées ou besoins pour aboutir sur de bonnes surprises.
A tester !