Ello, l’«anti-Facebook» lève 5.5 millions de dollars

Ello, le réseau social dont la promesse est de proposer une plate-forme sans publicité et de ne pas vendre les données des utilisateurs – en opposition à Facebook ou Twitter – vient de lever 5,5 millions de dollars auprès de Foundry Group, Bullet Time Ventures (Techstars) et FreshTracks Capital.

Pour respecter ses engagements, la société fondée par Paul Budnitz a annoncé qu’elle s’était placée dans l’Etat du Delaware sous le statut de « Public Benefit Corp », une « entreprise d’intérêt public » permettant d’établir certaines conditions avec les actionnaires, même si l’entreprise est revendue. La start-up souhaite éviter que les actionnaires ne la contraignent à vendre des publicités ou vendre des données, conformément à son positionnement.

Publicités

Dropbox rachète Bubbli, un concurrent de Photosynth avec des photos sphériques

La société Dropbox entend élargir sa base d’utilisateurs et mise alors sur le partage des photos. Précédemment, Dropbox avait fait l’acquisition de SnapJoy et de Loom, tous deux spécialisés dans l’organisation des photos. De ces rachats est née l’applicationCarousel, laquelle fut publiée le mois dernier.

Dans un communiqué envoyé par email à ses utilisateurs, la société Bubbli explique avoir été rachetée par Dropbox. Bubbli propose une application pour iOS permettant de prendre des photos, lesquelles seront présentées de manière sphérique.

Sony, Universal et Warner investissent dans Shazam

Sony Music Entertainment, Universal Music et Warner Music auraient investi dans le service d’identification musicale Shazam. Selon les informations du Wall Street Journal, chacun des labels a déboursé 3 millions de dollars. L’investissement aurait été réalisé en une seule fois par un intermédiaire tiers. On ignore le montant du capital détenu par les nouveaux entrants.

En mars dernier, Shazam avait levé 20 millions de dollars dont les sources n’avaient pas été identifiés. Les trois labels en faisaient-ils partie ? Mystère puisque Shazam s’est refusé à tout commentaire à leur sujet. La valorisation de l’entreprise était alors de 500 millions de dollars. À l’époque, le service comptait 420 millions d’utilisateurs dont 88 millions actifs sur une base mensuelle.

Selon les chiffres cités par le Wall Street Journal, Shazam compte désormais 450 millions d’utilisateurs et 90 millions d’utilisateurs actifs mensuels. ( Via Eureka Presse)

Pinterest valorisé à 5 milliards de dollars après une nouvelle levée de fonds

Le réseau social américain Pinterest, qui permet d’épingler des photos représentant ses centres d’intérêt sur un profil en ligne, a vu sa valorisation monter à 5 milliards de dollars à l’occasion d’un nouveau tour de table. Selon le New York Times, Pinterest a levé à cette occasion 200 millions de dollars auprès d’investisseurs déjà présents à son capital, mais le géant japonais du commerce en ligne Rakuten, qui a déjà investi dans le passé 100 millions de dollars dans Pinterest, n’y aurait pas pris part. La valorisation du site, dont le nombre d’utilisateurs rien qu’aux Etats-Unis est évalué à 35 millions par le cabinet e-marketer, poursuit en tout cas sa croissance explosive, puisqu’il ne valait encore que 2,5 milliards en février 2013.

Facebook développerait son propre Snapchat

Quand Facebook n’arrive pas à racheter une start-up, la compagnie de Mark Zuckerberg s’en inspire avec son propre produit, mais généralement cela ne marche pas. Ce fut le cas pour Poke, Facebook Camera ou Facebook Places.

Alors peut-être qu’il en sera de même pour Slingshot. Car avant même d’être lancée, cette appli ressemble à une tentative de se venger d’un rachat raté. En effet, Slingshot, qui devrait sortir dans quelques jours, est un clone de Snapchat. Selon le Financial Times, Mark Zuckerberg aurait lui même supervisé le projet de cette appli qui permet d’envoyer des photos et vidéos éphémères à ses contatcts Facebook.

Slingshot serait une appli autonome, comme Paper ou Messenger, et viserait donc à séduire les jeunes, qui ne jurent que par Snapchat, pour communiquer entre eux.

Facebook avait bien tenté de racheter Snapchat, mais même avec une offre de 3 milliards, Snapchat avait refusé les dollars de Facebook. Quand on sait que Yahoo vient de racheter Blink, un concurrent de Snapchat, on se dit que Facebook met sans doute beaucoup d’espoir dans Slingshot, et y a peut-être investi beaucoup d’argent pour réussir son développement et son lancement.

Les jeunes reviendront-il sur Facebook grâce à Slingshot ? Réponse dans quelques avec la sortie de cette appli.

 

Le restaurant The Picture House propose de payer l’addition en photo Instagram

Payer son addition avec Instagram, c’est désormais possible. L’initiative vient d’un restaurant éphémère judicieusement nommé The Picture House(La Maison Photo) à Londres.

Ce restaurant a ouvert pour marquer le lancement d’une nouvelle gamme de repas de la marque Birds Eye. Deux plats seront servis à chaque dîner. Si le consommateur met une photo de sa nourriture sur Instagram, Twitter ou Facebook suivie du hashtag #BirdsEyeInspiration, l’addition lui sera tout simplement gratuite. Déjà plus de 400 photos sont accompagnées de ce hashtag sur Instagram. L’angouement est similaire sur twitter, puisque près de 400 personnes ont également inscrit ce hashtag dans les deux derniers jours.

Yahoo achète la messagerie éphémère Blink

 

Yahoo a acheté l’application de messagerie mobile éphémère Blink, petite rivale de Snapchat, avec l’objectif de renforcer ses offres mobiles. Blink est une application lancée en avril 2013 qui se présente comme «le meilleur moyen de garder vos conversations en ligne seulement entre vous et vos amis», car elle permet d’envoyer des messages (textes, audio, vidéo, photos, dessins) qui s’autodétruisent. Les salariés de Blink rejoindront l’équipe mobile à Sunnyvale (le siège de Yahoo en Californie, ndlr) où ils se concentreront sur des produits de communication connectés, selon une porte-parole de Yahoo interrogée par l’AFP.

Tumblr en perte de vitesse

Internet est tout sauf une science exacte, et malgré les efforts de Marissa Mayer – PDG de Yahoo! – pour relever ce géant d’internet les chiffres du trafic généré par le site sont de plus en plus décevants. D’après une information parue dans le très sérieux « Wall Street Journal », l’affluence sur le site internet s’est énormément tassée. Passant de 49 millions de visiteurs en décembre à 42 millions de visiteurs pour le mois de mars 2014. A l’heure où on parle, il ne subsiste aucune raison pour expliquer un tel fléchissement de l’affluence, et cela ne récompense pas les efforts de Yahoo! pour faire évoluer Tumblr conformément à sa promesse de ne pas le laisser couler progressivement. Cette baisse de trafic n’aide surtout pas Yahoo! qui tente de monétiser tant bien que mal la plateforme. Affaire à suivre donc.

Avec mute, twitter permet desormais de masquer des tweets d’internautes

Twitter va permettre à ses utilisateurs de cacher sur leur fil d’actualités les tweets de personnes qui les intéressent moins, tout en restant abonnés à elles, a annoncé le réseau social sur son blog. Cette nouvelle fonction, baptisée «Mute» (silencieux), sera accessible dans les prochaines semaines à tous les utilisateurs de Twitter via Iphone, sur les applications Android et sur le site du réseau. Twitter précise que la personne placée sous «Mute» continuera en revanche de voir les tweets de l’utilisateur qui l’aura cachée et pourra toujours retweeter, favoriser ou répondre aux tweets de ce dernier.

Facebook veut reconnaître tout le monde sur les photos avec #Deepface

 

Facebook, via un nouvel algorithme de reconnaissance faciale baptisé Deepface, devrait bientôt être en mesure de « taguer » automatiquement toutes les photos postées sur le réseau social. Le logiciel permet un taux de reconnaissance impressionnant de 97,25% – à peine moins que ce dont est capable un être humain (97,53%). Les conclusions de ces recherches, assez spectaculaires (voire inquiétantes) seront officiellement présentées à la fin du mois de juin. Pour l’heure, Facebook n’a pas dit s’il intégrerait Deepface au réseau social.

Si Deepface est intégré sur Facebook, il deviendra impossible de cacher par exemple les photos compromettantes que vous amis ont pris de vous. Si si, celle ou vous étiez déguisés en lapin, une bouteille de rouge à la main – et que vous ne tenez SURTOUT pas à ce que votre actuel ou futur employeur ne voie. Plus sérieusement, l’association entre votre visage, votre nom, et votre emplacement géographique permettrait de savoir énormément de choses sur vous et vos habitudes – de quoi proposer davantage de publicité ciblée, mais aussi pister plus facilement les utilisateurs du réseau social.