Pinterest vaut désormais 11 milliards de dollars

pinterest-featured-image

Le réseau social Pinterest a annoncé le 16 mars une levée de fonds de 367 millions de dollars, ce qui valorise la société à 11 milliards de dollars, soit plus de 10 milliards d’euros. C’est deux fois plus que la précédente valorisation, qui était de 5 milliards de dollars. «Les participants sont des investisseurs qui étaient déjà présents et des nouveaux», a indiqué le site le 16 mars, ajoutant qu’elle pourrait prochainement lever 211 millions de dollars supplémentaires. Objectif de cette levée de fonds, développer le site à l’international.

Il y a dorénavant plus d’un milliard de sites sur internet

4754943

Il y a dorénavant plus d’un milliard de sites sur le réseau internet, et ce chiffre augmente en permanence, selon les derniers relevés établis en temps réel mardi 16 septembre par le site spécialisé Internet Live Stats. Internet a fêté ses 25 ans en début d’année et le compteur d’Internetlivestats.com indiquait que la Toile comptait plus d’1,06 milliard de sites mercredi 17 septembre peu avant minuit GMT. Toujours selon le même indicateur, rien que pour la journée de mardi, Google a enregistré plus de 3,1 milliards de recherches sur ses serveurs, et près de 170 milliards d’e-mails avaient été envoyés au cours des dernières 24 heures. La barre des 3 milliards d’internautes devrait aussi être franchie prochainement.

APPLE VEUT CONQUÉRIR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Tim Cook veut-il retenter l’aventure des réseaux sociaux ? Après un premier échec (le lancement d’un réseau social musical intégré à iTunes et fermé quelques mois après son lancement), la firme de Cupertino aurait l’intention de racheter Path, réseau mobile lancé en 2010 par Dave Morin (ancien de Facebook et d’Apple). La start-up, qui a été approchée par Google quelques mois après son lancement (et qui avait décliné une offre de rachat du géant californien de 100 millions de dollars), propose de limiter son nombre d’amis à 150. Une manière de contrecarrer le mastodonte Facebook (qui permet d’en avoir jusqu’à 5000) ? Pas seulement. Répondant à la fois à la demande sur mobile (il n’est disponible qu’en application) et des réseaux d’image, Path propose à l’utilisateur de publier ses clichés en y appliquant un filtre au préalable, de se géolocaliser, de citer la personne avec qui il se trouve… En bref, un réseau complet avec un plus qui fait la différence : l’intimité (les 150 « friends », donc). Tempérer l’overdose ? Une recette qui a visiblement trouvé son public. Disponible sur l’App Store et Google Play.

La morsure de Suarez au Mondial a généré 2 millions de tweets

suarez-bite-giorgio-chiellini-10

Le nouvel éclat de l’Uruguayen Luis Suarez, qui a mordu un adversaire lors de la victoire de son pays contre l’Italie (1-0), a généré deux millions de tweets, a indiqué  le réseau social à l’AFP. Un geste qui a aussi fait réagir les marques, comme McDonald’s Uruguay, qui a invité le joueur à venir croquer un bout de Big Mac, ou encore Sneakers qui s’est vanté sur Twitter d’être «plus savoureux qu’un Italien». Dans le même temps, le match sans enjeu entre Angleterre et Costa Rica (0-0) a généré 1,47 million de tweets pendant sa diffusion.

Facebook achète la start-up Pryte

Pryte s’est dit sur son site internet «ravi d’annoncer que nos équipes vont rejoindre Facebook». Une porte-parole de ce dernier a confirmé l’acquisition à l’AFP. Les modalités financières de la transaction ne sont pas divulguées. Pryte, basée à Helsinki, a conçu un système dématérialisé en ligne permettant d’acheter en un clic, depuis une application mobile, la quantité de données nécessaires pour utiliser cette dernière.

Cette approche à la demande permet aux utilisateurs d’avoir «le contrôle total sur les coûts» de connexions et d’éviter les chocs à la réception de factures faramineuses, explique Pryte sur son site internet. Elle relève que les applications mobiles, une manière de plus en plus populaire d’accéder à internet, représentent 80% du temps passé sur un smartphone. Facebook indique que cette acquisition entre dans le cadre de ses efforts pour étendre l’accès à internet aux parties de la planète qui en sont encore dépourvues, au sein de l’initiative internet.org.

La publicité vidéo fait son apparition dans la version française de Facebook

Les spots de pub arrivent sur Facebook. Testés en fin d’année dernière aux États-Unis, avant un lancement de grande ampleur au mois de mars, ce nouveau format publicitaire est déployé progressivement à partir de mercredi en France. Quelques annonceurs triés sur le volet pourront faire apparaître leur publicité vidéo dans le fil d’actualité des utilisateurs de Facebook.

La publicité, d’une durée maximale de 15 secondes, sera lancée automatiquement dès que l’utilisateur fera défiler son flux d’actualité. Pour ne pas pas être trop intrusive, la vidéo sera lue sans le son. Si l’internaute souhaite écouter la publicité, il lui suffira de cliquer dessus. Les annonceurs pourront ajouter deux autres vidéos, présentées sous forme de carrousel, pour compléter leur message. Ces dernières ne se lanceront que si l’internaute clique dessus, et pourront durer jusqu’à 20 minutes.

YouTube s’apprête à racheter le site de jeux vidéo Twitch

YouTube, filiale de Google, s’apprête à racheter Twitch, une société spécialisée dans la diffusion en direct sur Internet de jeux vidéo, pour plus d’un milliard de dollars, selon le magazine Variety. Variety précise que la transaction serait entièrement payée en numéraire et constituerait la plus importante acquisition de l’histoire de You Tube, que Google avait racheté en 2006 pour 1,65 milliard de dollars. Twitch, lancé en 2011, se présente comme la plus importante plateforme mondiale de diffusion en streaming de jeux vidéo, avec plus de 45 millions de visiteurs par mois. Twitch retransmet aussi des compétitions de jeux vidéo.

Sony, Universal et Warner investissent dans Shazam

Sony Music Entertainment, Universal Music et Warner Music auraient investi dans le service d’identification musicale Shazam. Selon les informations du Wall Street Journal, chacun des labels a déboursé 3 millions de dollars. L’investissement aurait été réalisé en une seule fois par un intermédiaire tiers. On ignore le montant du capital détenu par les nouveaux entrants.

En mars dernier, Shazam avait levé 20 millions de dollars dont les sources n’avaient pas été identifiés. Les trois labels en faisaient-ils partie ? Mystère puisque Shazam s’est refusé à tout commentaire à leur sujet. La valorisation de l’entreprise était alors de 500 millions de dollars. À l’époque, le service comptait 420 millions d’utilisateurs dont 88 millions actifs sur une base mensuelle.

Selon les chiffres cités par le Wall Street Journal, Shazam compte désormais 450 millions d’utilisateurs et 90 millions d’utilisateurs actifs mensuels. ( Via Eureka Presse)

Snapchat : ces photos éphémères qui ne s’effacent pas

Détournement du logo de Snapchat

Et si Snapchat perdait sa valeur ajoutée ? L’application créée en 2011 par Evan Spiegel et Bobby Murphy, deux étudiants de Stanford, se pose en effet comme la rivale de Facebook et Twitter en matière de partage d’images et de vidéos : les contenus échangés entre les utilisateurs ont en principe une durée de vie de 10 secondes et au-delà de ce délai sont effacés définitivement. En principe. Des contenus effacés, mais pas définitivement

La FTC, organisme américain chargé de la régulation du commerce, a signalé récemment que la promesse de cette application ultra populaire n’était pas respectée en matière de gestion des données personnelles et de confidentialité. Les vidéos envoyées via Snapchat ne seraient pas complètement effacées de la mémoire des terminaux mobiles, et resteraient accessibles via un ordinateur connecté. De même les photos échangées peuvent être sauvegardées par les destinataires sans notification pour l’émetteur.

 En outre, d’après la FTC, les numéros de téléphone, les noms et les données de géolocalisation des 4,6 millions d’adeptes de Snapchat seraient collectés et sauvegardés par les serveurs de l’appli avec des barrières de sécurité insuffisantes pour contrer les attaques de pirates.

Les jeunes dirigeants de Snapchat, qui se sont payé le luxe de refuser  deux offres de rachat de la part de Facebook puis de Google, ont répondu en promettant de travailler sur ces failles.