Ello, l’«anti-Facebook» lève 5.5 millions de dollars

Ello, le réseau social dont la promesse est de proposer une plate-forme sans publicité et de ne pas vendre les données des utilisateurs – en opposition à Facebook ou Twitter – vient de lever 5,5 millions de dollars auprès de Foundry Group, Bullet Time Ventures (Techstars) et FreshTracks Capital.

Pour respecter ses engagements, la société fondée par Paul Budnitz a annoncé qu’elle s’était placée dans l’Etat du Delaware sous le statut de « Public Benefit Corp », une « entreprise d’intérêt public » permettant d’établir certaines conditions avec les actionnaires, même si l’entreprise est revendue. La start-up souhaite éviter que les actionnaires ne la contraignent à vendre des publicités ou vendre des données, conformément à son positionnement.

LinkedIn lance un espace entièrement dédié aux étudiants

Baptisé «Student Hub LinkedIn», ce nouvel outil vise directement les étudiants.  Ce portail permet aux étudiants de créer un profil dès sa première année d’université. Selon le réseau social, les recruteurs apprécient d’accéder à l’évolution d’un CV en ligne. Pour une meilleure visibilité, il est nécessaire de compléter entièrement son profil. Comme sur les autres réseaux sociaux, un minimum de 100 contacts permettra d’avoir une meilleure crédibilité aux yeux des recruteurs. Une activité régulière sur son profil est également conseillé, un profil «mort» ou peu actif attire moins les employeurs. Enfin, adhérer à des groupes de discussions ou à des pages d’entreprises est la première étape dans la construction d’un réseau professionnel.

Facebook dévoile « par accident » Slingshot, une application concurrente de Snapchat

7a4bf9ba2bd774068ad50351fb898076-facebook-inc-nasdaq-fb-news-analysis-slingshot-facebooks-answer-to-snapchat-without-the-hefty-price-tag

Oups. Quelqu’un a, semble-t-il, appuyé sur un mauvais bouton. Facebook a lancé lundi 9 juin, puis retiré dans la foulée, une nouvelle application nommée Slingshot, rapporte Mashable (en anglais). Le site décrit le programme comme un concurrent de Snapchat, cette application qui permet d’échanger des messages qui s’autodétruisent après un court laps de temps.

« Plus tôt dans la journée, nous avons accidentellement publié une version de Slingshot, une nouvelle application sur laquelle nous travaillons, a expliqué une porte-parole de l’entreprise au site. Avec Slingshot, vous pourrez partager des moments de tous les jours avec plein de gens à la fois. Elle sera prête bientôt. » 

L’application pour smartphones a été brièvement disponible au téléchargement dans certains pays. Suffisamment longtemps en tout cas pour que les sites spécialisés aient un aperçu de ses fonctionnalités.

Avec Slingshot, les utilisateurs pourront prendre une photo ou enregistrer une vidéo, puis dessiner ou écrire sur les images avant de les partager avec des amis, décrit Mashable. Mais les destinataires ne pourront pas voir le message avant d’envoyer quelque chose en retour.

Pinterest élargit son offre publicitaire

Le réseau social américain Pinterest a lancé jeudi de nouveaux outils pour améliorer ses recettes publicitaires, qui vont notamment permettre aux annonceurs de sponsoriser des photos qu’ils « épinglent » sur son site.

Pinterest avait commencé récemment à tester le système des photos sponsorisées avec quelques marques, et va désormais étendre l’expérience en permettant à un plus large éventail d’annonceurs de créer leurs propres photos sponsorisées. Le réseau facturera ensuite un prix variable en fonction du nombre de clics provoqués. Pinterest va aussi fournir aux entreprises des données améliorées sur l’intérêt suscité par leur profil ou les photos qu’elles épinglent sur le site.

Pinterest ne divulgue pas son nombre d’utilisateurs dans le monde, mais le cabinet comScore l’évalue autour de 60 millions. La société dit avoir 30% de ses utilisateurs à l’international et être disponible dans 31 pays.

Instagram dotée de nouvelles fonctionnalités d’édition

La version 6.0 fait la part belle aux outils de retouche.

Instagram a déployé mercredi une mise à jour majeure intégrant de nombreuses nouveautés. Le réseau social de partage de photos, qui comptait plus de 150 millions d’utilisateurs fin 2013, ajoute de nouveaux outils de retouche ainsi que des filtres ajustables à son application gratuite sur iPhone et Android.

Quelles nouveautés ?  Finis les simples filtres sans réglage : désormais, lorsque l’utilisateur clique sur un des filtres, il peut varier l’intensité de l’effet choisi. De nombreux outils de réglages font également leur apparition dans la barre inférieure de l’application : luminosité, contraste, saturation, couleur, etc. Et pour être sûr de bien distinguer tous les changements effectués sur une photo, une “molette” permet de jauger les modifications avant/après.

instagram-6-outils-retouche-photo

 

Twitter scelle un accord à 230 millions de dollars

Omnicom s’allie avec Twitter. Le groupe de communication américain a annoncé la conclusion d’une transaction avec le réseau social, rapporte The Wall Street Journal. D’une durée de 2 ans et d’une valeur de 230 millions de dollars, le partenariat sera limité à la publicité sur mobile. L’accord prévoit notamment l’intégration de l’unité d’achats d’Omnicom, Accuen, avec MoPub, plateforme d’échange de publicité mobile, que Twitter a racheté pour 350 millions de dollars en septembre 2013. Il permettra aux agences d’Omnicom d’avoir accès à des inventaires et à des tarifs publicitaires verrouillés. La holding ainsi créée pourra aussi profiter d’un regard privilégié sur les nouvelles unités publicitaires et les opportunités développées par le réseau social, explique The Wall Street Journal. L’accord prévoit en effet aussi un volet « recherche », a précisé Omnicom.

Yahoo s’apprêterait à lancer sa version de YouTube cet été

yatube3

Ce n’est pas la première fois qu’il est question pour Yahoo de se lancer dans le contenu vidéo généré par les utilisateurs. En avril dernier, le gouvernement français se serait opposé à ce que Yahoo obtienne 75% des parts de Dailymotionl’autre portail vidéo, qui s’avère particulièrement populaire en Europe.

Aujourd’hui, la rumeur revient à la charge, alors qu’on raconte que Yahoo serait en pourparlers avec certains des plus populaires producteurs de contenus sur YouTube. L’entreprise promet un meilleur rendement publicitaire et des redevances plus généreuses.

Selon le magazine Advertising Age, Yahoo avait l’intention de dévoiler son nouveau service justement en avril dernier, mais des problèmes contractuels auraient repoussé l’annonce.

Le service en question serait analogue à YouTube. Les créateurs de contenu seraient invités à créer leurs propres chaînes et à héberger leurs vidéos sur Yahoo. Comme le lecteur vidéo de YouTube, le lecteur vidéo de Yahoo serait intégrable sur d’autres sites.

Sony, Universal et Warner investissent dans Shazam

Sony Music Entertainment, Universal Music et Warner Music auraient investi dans le service d’identification musicale Shazam. Selon les informations du Wall Street Journal, chacun des labels a déboursé 3 millions de dollars. L’investissement aurait été réalisé en une seule fois par un intermédiaire tiers. On ignore le montant du capital détenu par les nouveaux entrants.

En mars dernier, Shazam avait levé 20 millions de dollars dont les sources n’avaient pas été identifiés. Les trois labels en faisaient-ils partie ? Mystère puisque Shazam s’est refusé à tout commentaire à leur sujet. La valorisation de l’entreprise était alors de 500 millions de dollars. À l’époque, le service comptait 420 millions d’utilisateurs dont 88 millions actifs sur une base mensuelle.

Selon les chiffres cités par le Wall Street Journal, Shazam compte désormais 450 millions d’utilisateurs et 90 millions d’utilisateurs actifs mensuels. ( Via Eureka Presse)

oubliez Foursquare, passez à Swarm

Swarm signifie "essaim" en anglais.

Les accros au « check-in » vont devoir changer leurs habitudes. Depuis 2009, l’application Foursquare permet de signaler où l’on se trouve. Un moyen de contextualiser une photo, un événement ou de laisser des conseils sur les lieux visités (monuments, restaurants, villes, etc). Une fonctionnalité qui a été depuis reprise par d’autres réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter.

Aujourd’hui la société new-yorkaise a décidé de scinder ces usages en deux applications bien distinctes. L’application Foursquare se transforme ainsi en un simple guide, permettant de trouver les bonnes adresses autour de soi, à l’image de Yelp. Pour « checker » dans un lieu, il faudra désormais utiliser la nouvelle application Swarm.

C’est maintenant elle qui regroupe les fonctionnalités sociales liées à la géolocalisation. Swarm affiche par exemple les personnes présentes respectivement dans votre quartier, ville ou plus loin. En un coup d’oeil il est donc possible de voir quels amis se trouvent à proximité et pourquoi pas de leur lancer une invitation à déjeuner ou boire un verre.

Swarm propose également de partager en permanence votre localisation. Les paranoïaques désactiveront rapidement la fonctionnalité, d’autant plus que l’activité permanente du GPS risque de décharger bien vite la batterie de votre smartphone. Enfin, Foursquare permettait aussi de devenir « maire » d’un lieu qu’on fréquente très souvent. Mais il devenait de plus en plus difficile de ravir le titre à une personne qui y passait par exemple tout son temps. Plusieurs personnes pourront maintenant devenir « maire », la bataille pour s’emparer du titre se déroulera désormais seulement avec ses amis directs.

Yahoo achète la messagerie éphémère Blink

 

Yahoo a acheté l’application de messagerie mobile éphémère Blink, petite rivale de Snapchat, avec l’objectif de renforcer ses offres mobiles. Blink est une application lancée en avril 2013 qui se présente comme «le meilleur moyen de garder vos conversations en ligne seulement entre vous et vos amis», car elle permet d’envoyer des messages (textes, audio, vidéo, photos, dessins) qui s’autodétruisent. Les salariés de Blink rejoindront l’équipe mobile à Sunnyvale (le siège de Yahoo en Californie, ndlr) où ils se concentreront sur des produits de communication connectés, selon une porte-parole de Yahoo interrogée par l’AFP.